Si le football s’invitait à la présidentielle

Ces dernières semaines, nous nous sommes sentis impuissants. Désemparés par le triste spectacle que nous est offert par la campagne électorale française. Notre pays se déchire, nos concitoyens se tirent la bourre pour défendre des candidats tous plus pathétiques les uns que les autres. Françaises, Français, c’est dans une ambition non dissimulée de redonner à notre pays son unité et sa grandeur d’antan que Misteur Mercato décide de partir en campagne. Une ambition ? Remettre le football au coeur des préoccupation des Français. Un mot d’ordre ? Refaire de la France une championne du monde.

162856173.jpg

Le football fédère. Le football transcende. Le football fait vivre des émotions qu’aucun autre sport ne peut faire vivre. Nous voulons revoir une France une et indivisible. Nous voulons vous faire rêver plus grand en allant droit au but, une synthèse que même M. Macron n’aurait pas osé mettre dans son programme.

Remettre le football au coeur de la société

Le football doit être à la base de la société. Nous mettrons en place une reconnaissance officielle de chaque nouveau-né par un club de foot. Une grande cérémonie sera organisée sur la pelouse d’un stade, choisi par les parents, au cours de laquelle le nourrisson sera baptisé ou circoncis, selon la religion. Le football accepte la diversité.

Rendre le football au peuple

Nous nationaliserons le sport. Finis Canal +, Stéphane Guy et Paul Le Guen, fini BeIN et sa monopolisation du sport à la télévision. Nous rétablirons le football là où il devrait être : gratuit, sur les chaines du service public. Les matches seront commentés par Jérôme Alonzo et Fabien Lévêque. Conscients de l’effort que nous demandons aux français sur ce point, les boules quies seront désormais intégralement remboursés par la sécurité sociale.

Réformer l’éducation de notre jeunesse autour du football

Nous réaliserons le plus grand rêve de la jeunesse de France. Frites pour tous à la cantine ? Mieux que ça. Fini les maths, l’orthographe et la grammaire : désormais, le foot sera à la base de l’enseignement. La géographie s’apprendra au travers les clubs de foot, l’histoire sera racontée au rythme par les plus grands exploits qui ont jalonné ce sport, les guerres seront remplacées par les récits des grands matchs et les problèmes de maths seront désormais fondés sur de l’analyse tactique.

Un système de retraites enfin juste

Enfin pour nos aînés, qui nous ont tout donné, nous réformerons le régime des retraites pour leur permettre de vivre décemment jusqu’à ce qu’ils rejoignent nos glorieux anciens. Les pensions ne seront plus calculées en fonction de votre travail et de vos revenus passés. Le jour de votre retraite vous passez sous le régime du but : chaque fois qu’une équipe française ou l’équipe de France fait trembler les filets, vous obtiendrez 50cts. Si l’équipe qui joue dans le stade où vous avez fait votre reconnaissance officielle à votre naissance remporte le titre, bonus de 1000€. Simple et efficace.

Notre gouvernement pour une France offensive (en 4-3-3 de préférence)

Pour mettre au point cet ambitieux projet, nous avons besoin d’hommes de poigne et d’ambition. Des soldats rompus à l’exercice des plus hautes fonctions dans le monde du football.

Président : Laurent Blanc

Qui d’autre ? Au-delà d’un surnom, le Cevenol nous a convaincu par son palmarès. Là où il, passe il gagne. Bordeaux, le PSG, l’Équipe de Fr…. bon, PSG et Bordeaux c’est déjà bien. Attendez-vous à être surpris par son génie et son esprit d’initiative. La surprise, c’est bien d’ailleurs sûrement ce qui le caractérise le mieux : rappelez-vous de la jurisprudence 3-5-2. Un modèle de décision jamais réédité.

Premier ministre : Zinédine Zidane

On reproche souvent aux personnalités politiques leur manque de popularité. Avec Zinédine, que tout le peuple français appelle affectueusement « Zizou », ce problème devrait définitivement être réglé. Maestro sur le terrain, génie tactique sur le banc, il a accumulé au cours de sa carrière dans le football toutes les qualités nécessaires pour être un bon chef de gouvernement : adoré, droit, juste, exemplaire, meneur d’hommes et, disons-le, un peu beau gosse.

Ministre de l’Intérieur : Yannick Cahuzac

Parce que la société n’est rien sans sécurité et autorité, nous avons voulu mettre dans ce gouvernement juste ce qu’il faut de répression. Le passif de Yannick Cahuzac parle pour lui : qui en France n’aurait pas peur s’il voyait Yannick s’approcher, crampons en avant ? Avec lui, c’est la garantie que personne en France n’osera plus dépasser la ligne rouge. Parce que le rouge, ca le connait.

Ministre de la Défense : Mapou Yanga-Mbiwa

Qui de mieux pour défendre notre industrie de l’armement que lui ? Personne. Mapou est une référence dans le monde de la défense. Sens de l’anticipation, propre sur l’homme, jamais pris de vitesse, jamais une bourde : Yanga-Mbiwa se révèlera être ce ministre discret en raison de la propreté permanente de son action. Sobriété, classe, intelligence tactique, autant d’armes nécessaire pour sa nouvelle mission et que Mapou possède de façon évidente.

Ministre de la Santé : Yoann Gourcuff

La référence. Le grand mufti. Le Pape. L’égérie.Cet homme connait mieux que n’importe qui notre système de santé et les spécialités médicinales qui font la richesse de ce pays. Au-delà des structures, son expérience en fait également un ministre qui sera proche du personnel soignant français, lui qui a eu le privilège et la chance de les presque tous les côtoyer dans sa carrière.

Ministre de la Culture et de la Communication : Franck Ribery

Molière, Kant, Flaubert ou encore Super Picsou Magazine : Franck Ribéry, par son éloquence, sait faire vivre la culture française sur les terres de France et de Navarre. Il est le seul à avoir jamais fait se transcender une foule au rythme d’« Aux champs-elysées ». Il est le seul à réellement réinventer la langue et la culture française. Cette nomination est une évidence.

Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Tony Chapron

Ce choix ne doit rien au hasard. Nous voulons mettre fin aux discriminations que subissent les arbitres et les chauves dans notre pays et dans notre football. Qui de plus à même que le Ô combien charismatique Tony Chapron pour remplir cette noble tâche qu’est la justice ? Toute sa vie il a montré son talent au travers d’une méthode qui nous est chère. Le dialogue, l’ouverture d’esprit, la modération dans la sanction trop sévère. Oui Tony Chapron est bien la personne idéale pour représenter un ministère qui, on lui fait confiance, deviendra rapidement celui de l’injustice.

Ministre de l’Économie et des Finances : Bernard Tapie

What else ? Avec son doctorat en mallettes et cigares, notre Nanard national est le monsieur magouille dont la France a besoin. Avec lui, nous retrouverons notre statut de prestige sur la scène européenne et mondiale grâce à ces talents hors pair de fraudeur et de distributeur de pots de vin. Illégal ? Mais souvenez-vous donc de qui est le ministre de la Justice. Vous comprenez ainsi que Bernard Tapie aura les coudées franches pour mettre en place son programme de redressement économique de la France.

Ministre de l’Écologie et du Développement durable : Rolland Courbis

L’homme du recyclage. Rolland Courbis a ce talent d’échouer régulièrement dans les clubs où il passe et pourtant tout le monde veut de lui. Avec lui, vous avez l’assurance de retrouver un club lessivé mais qui repartira sur des bases saines.

Ministre des Affaires étrangères et du Développement international : Nicolas Anelka

13. Comme le nombre de clubs qu’à connus Nico Anelka dans sa carrière. Aucune superstition, mais un réalisme et un pragmatisme froid. L’homme aux 13 maîtresses à vu la France de long en large, l’Angleterre, la chine, l’Inde et même les Pays-Bas en tant. Son expérience et son besoin permanent de transparence (il cherche encore la taupe de 2010 et semblerait l’avoir trouvée) en font un candidat plus que légitime à cette fonction.

Ministre de la Jeunesse et des Sports : Grégoire Margotton

Parce que le sport, c’est de l’amour. Parce que l’amour, c’est le sport. Parce que Grégoire, c’est l’amour et le sport.

Ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur : Arsène Wenger

Souvenez-vous des enfants apeurés de Patrice Evra. Rappelez-vous dans quels club jouait ces enfants. Et qui était le manager ? Voilà. 20 ans que Wenger entraine des enfants si bien élevés que depuis 10 ans ils laissent poliment toutes les équipes qu’ils affrontent remporter les titres.

Secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire : Guy Roux

Parce que Guy est éternel. Il était là quand vous êtes nés et probablement là, bonnet vissé sur le crâne, quand vous mourrez. Le Michel Drucker du ballon, et pas que de celui de rouge. Alors oui il lui arrive d’être un peu énervant, mais peu importe : parce que Guy est inoxydable et qu’on l’aura toujours sur le dos, il est essentiel pour ce poste.

Vive la république. Vive le football.

Tags:, , , ,

Catégories : Autres

Newsletter

Cliquez sur l'un des logos ci-dessous pour être tenu au courant des dernières actualités du site

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :